Risque d explosion et d incendie

La directive ATEX dans son propre système juridique a été introduite le 28 juillet 2003. Il s’agit de produits de données destinés à des objets distants présentant un risque d’explosion. Les produits en question doivent répondre à des exigences strictes, non seulement pour la sécurité, mais également pour la protection de la santé. La directive ATEX contient des procédures d'évaluation de la conformité.

Conformément aux dispositions de l'acte normatif en question, le niveau de sécurité, toujours lié aux procédures d'évaluation en vigueur, est largement lié au niveau de risque pour l'environnement dans lequel le dispositif spécial fonctionnera.La directive ATEX spécifie des exigences strictes auxquelles un produit spécifique doit satisfaire pour pouvoir être traité dans des atmosphères potentiellement explosives. Mais quelles zones cela signifie-t-il? Tout d’abord, nous parlons des mines de charbon, où il existe un risque extrêmement important d’explosion de méthane ou de poussière de charbon.

La directive ATEX a une division détaillée des périphériques sur la ligne. Il est deux d'entre eux. Dans le nombre de groupes, on obtient des appareils qui sont utilisés dans la mine sous terre, y compris dans des espaces susceptibles de provoquer une explosion de méthane. La deuxième partie est dédiée aux appareils utilisés dans de nouveaux endroits, mais pouvant présenter un risque d'atmosphère explosive.

Cette directive définit les exigences essentielles applicables à toutes les personnes marchant dans des zones exposées à des risques d'explosion de méthane / poussière de charbon. Et des exigences plus spécifiques peuvent être localisées dans des normes harmonisées.

Il convient de rappeler que les appareils similaires à ceux utilisés dans des atmosphères potentiellement explosives doivent porter le marquage CE. La marque doit être suivie du numéro d'identification de l'organisme notifié, qui doit être significatif, visible, durable et simple.

L'organisme notifiant examine l'ensemble de l'organisme de protection ou de certains équipements dans le cadre d'un plan visant à assurer la coopération avec les réglementations et les exigences de la directive en vigueur. Il convient également de rappeler qu'à partir du 20 avril 2016, la directive actuelle sera remplacée par la nouvelle règle ATEX 2014/34 / UE.